Unité spéciale de correction

 

1972: Mesrine reprends le chemin de sa cellule pour y purger sa peine pour l’enlèvement de Georges Deslauriers , il y fait connaissance avec un certain Jean-Paul Mercier. Cette prison est dites inviolable par le directeur de la prison  » Jean Pierre Goyer  » …

Numéro écrou de Jacques Mesrine : 5943

 

Pénitencier Saint Vincent de Paul ( Canada ) ou Mesrine s'évada

Pénitencier Saint Vincent de Paul ( Canada )

 

Jean Pierre Goyer - directeur du centre pénitencier saint vincent de paul en 1972 ou Jacques Mesrine s'évada

Jean Pierre Goyer – Directeur du centre pénitencier Saint Vincent de Paul

Le 21 Aout 1972:

09h45: Jacques Mesrine ( 37 ans ) s’évade de la prison de St-Vincent-de-Paul ( Unité Spécial de Correction ) en compagnie de 4 complices dont Jean-Paul Mercier ( 28 ans ) Les 4 autres complices se nomment: André Ouellette ( 33 ans ) – Pierre Vincent ( 26 ans ) – Robert Imbeault ( 23 ans ) – Michel Lafleur ( 21 ans )

Jacques Mesrine

Jean-Paul Mercier

André Ouellette

Michel Lafleur

Jacques Mesrine écrit : « l’unité spéciale de correction, c’était l’enfer et l’impossibilité d’évasion, d’après les rumeurs »

Interview audio de Jacques Mesrine concernant l’unité spéciale de correction ( U.S.C ) au Canada :

 

Le scénario de l’évasion :

 

– 9h00 : à la sortie dans la cour , les détenus sont au nombre de 23.

-10h30 : on constate seulement l’évasion des 6 détenus … Jacques Mesrine et Jean-Paul Mercier se planquent dans un appartement en plein centre de Montréal situé juste en face du centre commercial Maisonneuve.

Le 25 Aout 1972: Braquage à la Caisse Populaire Desjardins de Saint-Bernard de Dorchester 10 minutes plus tard … , 10 km plus loin , ils braquent celle de Saint-Narcisse de Lotbinière , Mesrine tire plusieurs fois dans la serrure grace à son USMI car celle ci s’ouvre de l’interieur , après plusieurs tire dessus , la serrure vole en éclats. Butin pour ces deux hold-up d’après Mesrine : 26 000 $

Le 28 Aout 1972: Les deux évadés attaquent la Toronto Dominion Bank à Montréal.

Le 31 Aout 1972: Rebraquage à la Toronto Dominion Bank à Montréal.

Le 3 Septembre 1972: Jacques Mesrine et Jean-Paul Mercier décident de revenir au pénitencier de Saint Vincent de Paul libérer leur camarades mais après une longue fusillade ou deux policiers furent blessés , ils seront obligés de rebrousser chemin. Il se prétend que l’heure d’arrivée de Jacques Mesrine et de Jean-Paul Mercier  se savaient entre les détenus , le 3 septembre 1972 à 14h30.

 

Les Gardes-chasse Ernest St-Pierre et Médéric Coté

 

Le 10 Septembre 1972: Vers 17h , deux garde chasses Ernest St-Pierre ( 50 ans ) et Médéric Côté ( 62 ans ) effectuant une patrouille de routine dans la foret de la Petite Belgique à Saint-Louis-de-Blandford entendent des coups de feu  et décident d’aller jeter un oeil plus près.

Mederic Coté

Mederic Coté

2 Ernest Saint Pierre

Ernest Saint-Pierre

En s’approchant un peu plus près , ils aperçoivent Jean-Paul Mercier et Jacques Mesrine entrain d’effectuer des tirs dans la foret , ils leur demandent ce qu’ils font là , aussitôt Jean-Paul Mercier et Jacques Mesrine leur tirent dessus , les deux gardes-chasse sont mort à la suite de cette échange de coups de feu.

Mesrine devient au Canada  » Ennemi Public Numéro 1  »

Les deux complices décident de quitter Le Canada pour le Venézuela  à Caracas en compagnie de leur deux fiancées.

Mesrine part avec Jocelyne Deraiche et Jean-Paul Mercier avec Suzanne Francoeur.

Ils passeront par New-York pour faire du shopping , assister à des spectacles , manger dans les plus grands restaurants. Ils logeront au Waldorf-Astoria de New York . Ils partent ensuite au Vénézuela à Caracas.

Deux ans plus tard Jean-Paul Mercier fut tué après un hold -up raté à Montréal.

Fin d’année 72 , Jacques Mesrine et Jocelyne Deraiche décident de rentrer en France …

  1. dupuy dit :

    Pour moi, il restera le meilleur de tout les temps !!!!!!!!!!!!!! Mille bisous Jacques ♡

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.